07 71 81 16 00 f.desuremain@tutamail.com
cabinet AVANTI - 106 cours de Vincennes - 75012 PARIS

Sensibiliser / Soutenir

Sensibiliser

Les actions de sensibilisation sont destinées à toute personne curieuse d'en savoir plus sur notre fonctionnement psychique. Elles ont pour but de mieux comprendre et dédramatiser certains sujets de santé mentale touchant autant la sphère personnelle que professionnelle. Elles permettent ainsi d'aborder plus sereinement notre rapport à nous-même et aux autres.

Ces modules sont à la fois théoriques et pratiques. L'animation est basée sur une dynamique ludique et participative qui s'enrichit de l'expérience du groupe. L'implication des participants favorise ainsi le développement de la curiosité et une meilleure appropriation des contenus.

Un cadre observant l'écoute bienveillante et le non jugement est posé afin de garantir le respect des points de vue de chacun lors des échanges.

Toutes les interventions sont adaptables en fonction des besoins, du niveau de connaissance et des intérêts des participants.

Contenu:

Un jeu de questions-réponses permet d'élaborer de manière interactive un schéma de l'appareil psychique humain. Ce schéma permet d'aborder plusieurs notions de base nécessaires à la compréhension de l'équilibre psychique de chacun:

  • Evolution de la vie psychique de la naissance à l'âge adulte.
  • Le rôle des interactions et du lien social.
  • La fonction symbolique, narrative et l'influence de notre voix intérieure.
  • Les mécanismes de défense du psychisme.
  • Maladie psychique et décompensation.
  • L'appareil psychique de l'écoutant: l'empathie, le transfert/contre-transfert.
  • Les approches des différents métiers du soin psychique.

Objectifs:

  • Mieux comprendre son propre fonctionnement psychique.
  • Se sentir plus serein pour aborder et questionner des sujets de santé mentale.
  • Déstigmatiser la maladie psychique.
  • Assouplir la catégorisation qui sépare le normal du pathologique.
  • Apprendre à écouter plus efficacement une personne en souffrance.
  • Comprendre la spécificité des approches des différents métiers du soin psychique.

Contenu:

La méthode de méta-plan et du brainstorming permet d'amorcer une réflexion auprès des participants sur la dynamique psychologique qui existe naturellement entre l'aidant et l'aidé. Les échanges d'expériences qui en découlent permettent de travailler sur des cas pratiques et des mises en situation.

Les retours d'expérience sont étayés par un contenu théorique qui reprend les fondamentaux de la dynamique psychologique à l'oeuvre dans la relation d'aide:

  • Identifier ses propres motivations dans la relation d'aide.
  • Connaître les bases élémentaires du développement psychique.
  • Définir une bonne distance grâce au concept du transfert et contre-transfert.
  • Professionnaliser son mode de communication en travaillant son empathie et sa stabilité émotionnelle.
  • Prendre conscience de ses limites et de ses compétences.
  • Acquérir des bonnes pratiques pour gérer une situation complexe: contenir, trianguler, s'appuyer sur le cadre.

Objectifs:

  • Gagner en confiance dans l'affirmation de soi et la définition de son identité professionnelle.
  • Développer des compétences de communication bienveillante et de gestion des conflits.
  • Saisir la complexité des enjeux de la « bonne distance ».
  • Clarifier les limites entre le personnel et le professionnel.
  • Intégrer le questionnement éthique dans sa pratique.

Contenu:

Le contenu théorique est accompagné d'exercices pratiques. La théorie reprend les bases qui permettent de se familiariser avec la compréhension et l'apprivoisement de nos émotions:

  • Neuropsychologie des émotions.
  • L'intellectuel comme barrage au processus émotionnel.
  • Quand l'émotion est traumatisante: le mode survie.
  • Faire confiance en nos émotions: apprendre à les valider et les normaliser.
  • Neuropsychologie du lâcher-prise.
  • L'intelligence cellulaire comme guide au lâcher-prise.
  • Réguler ses émotions au quotidien: que faire en cas de conflit avec un tiers? ; en cas de conflit intérieur?

Pratique:

  • Présentation du rôle de la respiration dans la régulation des émotions et pratique d'un exercice.
  • Présentation de la méditation pleine conscience ; pratique d'un exercice.
  • Présentation de l'hypnose clinique et pratique d'un exercice ; apprentissage de l'autohypnose.
  • Outils, applications et ressources médias et biblio.

Objectifs:

  • Apprendre à apprivoiser ses émotions.
  • Comprendre leur fonctionnement.
  • Tirer avantage de ses sensibilités grâce à la flexibilité émotionnelle.
  • Apprendre à se calmer en situation de conflit (avec un tiers ou lors d'un conflit intérieur).
  • Trouver une technique de relaxation qui me correspond.
  • Se familiariser et s'initier à différentes pratiques psycho-corporelle: respiration, méditation, hypnose.

Contenu:

Un jeu de questions-réponses permet d'aborder de manière interactive les connaissances et les idées reçues des participants en ce qui concerne les sujets du burn-out, du harcèlement, et de la santé mentale au travail en général. La discussion sur ces thèmes permet d'aborder plusieurs notions théoriques importante pour la prévention des risques psychosociaux:

  • Identifier les signes précurseurs d'un mal être au travail.
  • Approche clinique du son propre rapport au travail: sensibilisation au burn-out, savoir être à l'écoute de ses propres limites et les faire respecter.
  • Approche clinique des rapports interpersonnels au travail: reconnaître les situations sensibles et distinguer ce qui relève de la pratique managériale normale, du harcèlement et de la discrimination.
  • Psychodynamique des auteurs d'agressions et des victimes: effets du harcèlement chez les 2 parties.
  • Prévention du suicide et conduite à tenir pour les écoutants/accompagnants.


Objectifs:

  • Connaître les signes précusreurs d'un burn-out et s'en prévenir.
  • Elaborer des bonnes pratiques en terme de relation au travail.
  • Identifier les limites de ce qui relève du harcèlement et de la discrimination.
  • Savoir comment réagir pour se protéger ou se défendre face à des comportement de harcèlement.
  • Comprendre la psychodynamique qui se joue entre un agresseur et sa victime.
  • Connaitre des outils de repérage et de prise en charge de la souffrance au travail.
  • Adopter des bonnes pratiques en terme de prévention du suicide au travail.

Soutenir

Au-delà des actions de sensibilisations, certains expriment le besoin d'être soutenus et de poursuivre leurs réflexions sur une période plus longue. Un accompagnement psychologique plus formel en groupe peut alors être proposé.

Pour qu'il soit thérapeutique, ce dispositif doit respecter un cadre déontologique fixant des valeurs collectives:

-Demande des participants: le groupe se constitue sur un engagement volontaire et motivé des participants. Lorsque le dispositif est issu d'une commande institutionnelle, il est possible de proposer un nombre de séances déterminées à l'issue desquelles les participants pourront se prononcer quant à leur désir de s'inscrire dans la continuité du travail commencé.

-Le non jugement: en tant que garant du cadre, le psychologue veille à ce que la parole de chacun soit respectée et écoutée. Il prête attention à la dynamique du groupe afin de favoriser l’expression et l’accueil des différences de points de vue. Le but est de faire émerger une coopération, renforcer et développer la mutualisation des savoirs, savoir-faire et savoir-être du groupe. Pour ce faire, le psychologue peut de temps en temps partager ses connaissances, mais surtout valoriser l’expertise propre des participants.

-Le respect de la confidentialité des échanges: Le psychologue respecte le secret professionnel. Il est autorisé à transmettre uniquement les informations que le groupe lui-même juge utiles à transmettre.

-Neutralité du psychologue: le psychologue est extérieur à l'institution qui fait appel à lui. Il ne peut ni être connu personnellement, ni avoir de relation hiérarchique avec les participants du groupe.

-Rythme et durée des séances: en général les séances se déroulent une fois par mois sur une durée de deux à trois heures, mais ce rythme est dépendant des besoins, de la taille et de la disponibilité de l'équipe.

-Taille du groupe: à la fois pour permettre des temps de parole suffisant et pour créer une ambiance d'intimité, un nombre de douze personne est un maximum, sept ou huit étant sans doute préférable.

Contexte:

Dans le monde professionnel, une grande partie de notre énergie est employée à nous montrer efficace et compétent dans notre métier et aux yeux des autres. Très peu de temps sur notre lieu de travail est accordé au fait de communiquer sur ce que nous éprouvons réellement. Pourtant réussir à échanger d'une manière authentique avec les autres apporte des bénéfices indéniables pour notre bien-être tant individuel que collectif.


Définition:

Un groupe d'analyse des pratiques permet à chaque participant de partager une situation professionnelle concrète et singulière pour laquelle il sollicite l'avis des autres membres. Dans cette présentation, les ressentis subjectifs sont autant considérés que les informations objectives. C'est un lieu où il devient possible d'élaborer en groupe sur des difficultés en redonnant du sens et de la valeur à l'expérience vécue.


Objectifs:

  • Acquérir une confiance en soi et en sa posture professionnelle.
  • Développer et renforcer une confiance envers le groupe : favoriser la cohésion d'équipe.
  • Créer, valoriser et partager des compétences et des solutions.
  • Développer une posture réflexive, prendre du recul par rapport à des situations complexes.
  • Valoriser et mutualiser des savoirs de sources hétérogènes : individuels et collectifs, expérientiels et théoriques, subjectifs et objectifs.

Définition :

Le groupe de paroles propose à des personnes ayant une problématique commune, un lieu pour déposer leurs souffrances et rompre leur isolement. Il représente une manière de s'aider tout en aidant les autres. Chaque participant est tour à tour écoutant et écouté. A son rythme, chacun peut ainsi dévoiler ses sensibilités sans craindre d’être jugé.


Processus :

Grâce à cette confiance et reconnaissance apportée par le groupe, le participant expérimente qu'il peut se confier sans faire de la peine. Il peut s'identifier à l'autre ce qui dédramatise et allège sa douleur. L'autre représente un miroir qui peut révéler de nouvelles ressources intérieures.


Objectifs :

  • Recréer un tissu social, se sentir moins seul face aux obstacles.
  • Reprendre confiance en soi et en sa capacités à faire face aux difficultés.
  • Prendre du recul, se découvrir de nouvelles ressources intérieures.
  • Se sentir compris et accepté tel que l'on est.
  • Sortir du risque de se fragiliser individuellement.

Pour plus d'information et pour les requêtes spécifiques: